Ehpad de Nancy (54) : les locaux mis à disposition du CCAS de la ville

Le 15 mai dernier, Valérie Debord, vice-présidente du CCAS de la ville de Nancy, a signé la convention de mise à disposition de l’Ehpad de Nancy, en présence de Guillaume Exinger, directeur adjoint de l’établissement Nord-Est de CDC Habitat.

Valérie Debord, vice-présidente du CCAS de la ville de Nancy, Julien Maurer, chargé de projet senior Demathieu Bard, et Guillaume Exinger, directeur adjoint de l’établissement Nord-Est du groupe SNI.

Ce projet, dont les travaux ont été lancés en septembre 2016, porte sur la construction d’un Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (Ehpad) de 152 lits, d’un accueil de jour, d’un jardin et de 38 places de stationnement aérien. Il se situe sur un terrain dans la ZAC Rives de Meurthe, entre la place Cincinnati, la rue Charles III et le boulevard d’Austrasie.

Un montage partenarial innovant

Cet Ehpad sera exploité par le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la ville de Nancy, dans le cadre d’un bail emphytéotique administratif adossé à une convention de mise à disposition de 30 ans avec CDC Habitat.

Pour mener à bien cette opération, CDC Habitat a confié la conception et l’exécution du projet à un promoteur, Demathieu & Bard Immobilier, qui s’est engagé, dans le cadre d’un contrat de promotion immobilière, à réserver 5 % du nombre d’heures travaillées sur le projet à de l’insertion sociale.

Un bâtiment conçu autour d’une rue intérieure et ouvert sur l’extérieur

Le projet a été travaillé dans une logique d’insertion urbaine. D’un point de vue fonctionnel, le bâtiment se décompose ainsi :

  • un jardin extérieur végétalisé avec possibilité de déambuler pour les résidents,

  • accès visiteur à partir de l’accueil localisé place Cincinnati. Les accès logistiques et du personnel s’effectueront par le boulevard d’Austrasie. Le parking intérieur sera réservé aux visiteurs 

  • le hall d’accueil au rez-de-chaussée conçu comme une rue intérieure, prolongement entre la place Cincinnati et le jardin des résidents. Cette « rue » permet l’accès vers l’accueil de jour, le coiffeur, la cafétéria, les circulations verticales vers les étages et les circulations horizontales qui mènent vers la salle polyvalente, la salle à manger, le pôle administratif, le plateau médico-technique et la zone logistique. Deux patios au rez-de-chaussée viennent apporter un complément de lumière et de végétation au cœur de l’établissement ;

  • le 1er étage est dédié uniquement aux résidents atteints de la maladie d’Alzheimer. Des salons s’ouvrent sur un vaste jardin thérapeutique qui permet des déambulations nombreuses, variées et sécurisées pour ces résidents. Cet étage accueille également les espaces du personnel. Ces espaces ont été isolés du pôle logistique, situé en dessous et facilement accessible via un escalier et un ascenseur localisés à proximité. Une terrasse extérieure, donnant sur le boulevard d’Austrasie, est dédiée exclusivement à ce personnel ;

  • les 3 autres étages sont entièrement dévolus aux autres résidents